La Paix des jardins

Redécouvertes

ISBN: 9782842639969

Genre: Poésie

Date de parution: 05/11/2019

Prix: 15€

La Paix des jardins

Redécouvertes

Dans sa jeunesse, Alexandre Vialatte écrit des poèmes où la mélancolie se mêle au cocasse et engendre une musique pleine de charme. Après 1945, le ton devient plus grave, et Vialatte écrit des merveilles comme La Chanson de Fred ou La Paix des jardins.

Réédition du texte paru une première fois en 1990 à La Différence puis réédité en 2000 aux Belles Lettres, et depuis longtemps épuisé.

« Tout va, tout vient, chante et s’envole

Comme le baladin,

Les jours, les mois, ton cœur frivole,

Ton jupon blanc, ta tête folle,

Et la paix des jardins. »

Résumé :

La plupart des poèmes que propose La Paix des jardins ont été écrits à deux époques : les années 1920 puis les années 1950. Dans la première (Alexandre Vialatte a une vingtaine d’années), ce sont des sortes de romances, où la mélancolie se marie au cocasse et engendre une tonalité particulière, manifestant des parentés avec celles de Toulet, Levet, Laforgue ou Kipling, et où apparaît déjà tout le bric-à-brac imaginaire propre à l’auteur. Les poèmes de la fin (dont celui qui donne le titre au recueil) sont souvent plus graves, et peut-être plus beaux.
Les poèmes d’Alexandre Vialatte ont été retrouvés à l’état de manuscrit ou de tapuscrit. La plupart étaient datés ; la date de ceux qui ne l’étaient pas peut plus ou moins précisément se déduire des chemises où Vialatte les avait rangés. L’Association des amis d’Alexandre Vialatte les a rassemblés dans le Cahier 14, en 1987, sous le titre Sur la route de Mandalay. Une sélection, classée en trois parties, a paru pour la première fois sous le titre La Paix des jardins en 1990 aux éditions La Différence, puis en 2000, dans une version augmentée, aux éditions Les Belles Lettres.