Bile en tête

ISBN: 9791030800579

Genre: Littérature générale

Date de parution: 05/01/2022

Prix: 18 €

Exemplaire du tirage de tête: 72€

Bile en tête

La scène est à Barcelone. Arnaud Pfimlin y est téléopérateur au sein d’une escouade laborieuse où le temps se passe à conseiller, rassurer, courtiser, balader les malheureuses victimes d’une technologie dite de pointe signée… Goopple, avec pour effet de voir peu à peu sa bile lui monter à la tête, l’emplir et la saturer. Ni la pratique de la photo d’art ni surtout la rencontre miraculeuse avec Marie ne combleront son mal-être. Marie et Arnaud, à qui naît un fils, vont vivre au sein d’une communauté néo-hippie plus vraie que nature, mais rien n’y fait. Arnaud se complaît dans un cynisme funeste avant de sombrer dans un nihilisme morbide. Malgré tout, Bile en tête reste un premier roman réjouissant tant l’auteur manie avec talent un humour dissonant, grinçant et burlesque.

Résumé :

To bile or not to bile ! Faire de la bile n’est pas mauvais en soi, mais s’en faire trop, devenir un bilieux, submergé par cette humeur jaune verdâtre, porteuse, dit-on, de colère, peut vous tourner les sangs et vous enrager à mort. Dont acte avec Arnaud Pfimlin, le héros en roue libre de Sébastien Bouillé, qui voit peu à peu sa bile lui monter à la tête, l’emplir et la saturer. La scène est à Barcelone. Notre homme y est téléopérateur au sein d’une escouade laborieuse où, entre petit chef flemmard,"Gros Con", et comparses pittoresques, le temps se passe à conseiller, rassurer, courtiser, balader les malheureuses victimes d’une technologie dite de pointe signée… Goopple. Seul moyen de s’en sortir : innover, trouver un truc à soi. Arnaud invente une application miracle mais se fait doubler sur le fil. Ni la pratique de la photo d’art ni surtout la rencontre miraculeuse avec Marie combleront son mal-être. Marie et Arnaud, à qui naît un fils, songent un moment à revivre au sein d’une communauté néo-hippie plus vraie que nature, rien n’y fait. Commence alors une dérade amère. Arnaud s’arrache, dévisse, démissionne et devient un bilieux teigneux, un marlou urbain survivant à grand renfort de minables combines et de violence lâche. Un ultime sursaut le sauvera-t-il de cette sempiternelle crue noire et bilieuse ? Sébastien Bouillé montre la dénaturation progressive et irréversible d’un individu égaré d’abord par l’usage d’une langue factice, la novlangue téléphonique, jactance utilitaire et superficielle générant au fil des jours un vide intérieur croissant, un désert envahissant. Arnaud se complaît dans un cynisme funeste avant de sombrer dans un nihilisme morbide. Malgré tout, Bile en tête reste un premier roman réjouissant tant l’auteur manie avec talent un humour dissonant, grinçant et burlesque.