22 leçons de philosophie par et pour les mauvaises filles, les goudous, les travelos, les couires, les petits pédés et les grandes folles

22leçons

ISBN: 9791030800241

Genre: Essai

Date de parution: 04/11/2020

Prix: 20€

Prix numérique: 9,99€

Exemplaire du tirage de tête: 80€

22 leçons de philosophie par et pour les mauvaises filles, les goudous, les travelos, les couires, les petits pédés et les grandes folles

22leçons

Depuis Platon, la philosophie est une affaire de mecs en mal de muscles, et pour lesquels le concept est un substitut au zguègue. Par bonheur, l’histoire de cette discipline est truffée de gonzesses qui n’eurent pas froid aux yeux et montèrent à l’assaut de l’Olympe phallocratique de la pensée. De furieuses gisquettes s’ingénièrent à débusquer la supercherie sexiste et à voler l’héritage aux hommes, d’autres s’appliquèrent joyeusement à le démolir. D’autres encore se mirent à philosopher par-delà femme et mâle, dans un pétaradant carambolage de concepts transgenres. C’est de tous ces phénomènes oubliés qu’on va causer, en dressant les portraits de ces mauvaises filles, goudous, travelos, couires, petits pédés et grandes folles qui s’amusèrent au chamboul’-tout, bousculant la respectabilité de la vieille dame philosophie pour la convertir en meneuse de revue d’un cabaret conceptuel d’un nouveau genre.

Catégorie :

Résumé :

Insatiable fomentateur d’un art brut de philosopher, déconfineur furibard du concept et promoteur allègre de toutes les formes de sagesses errantes et dépoitraillées, Alain Guyard donne l’assaut, au phil rouge de ces 22 leçons, à l’une des dernières redoutes de la forme vieille de cogiter : sa composante mâle. Ne pourraient en effet, nous assène la tradition et nous prouve l’histoire, jongler avec les notions et mitonner pensées et réflexions que de bien dignes couillus, la barbe grave et le pas solennel. Une galerie des bustes plats où Guyard lâche avec un sens aigu du casting sa meute de 22 mâtines et molosses qui, de Phyllis, la chevaucheuse d’Aristote, à Charles Fourier, l’inventeur du mot féminisme, restaure un salubre chaos dans cette vallée de rois et de congrès de philosophes à couper le beurre. On peut ainsi monter en croupe avec Luce Irigaray, ostracisée pour antifreudisme, ou Aspasie, lynchée par la foule chrétienne, se ruer à la pâtée avec la sanglante Théroigne de Méricourt ou prendre date avec Simone de Beauvoir, écumer les voies ferrées avec Bertha Boxcar ou régler la hausse avec Simone Weil, défourailler avec Valerie Solanas ou incanter les astres avec Starhawk. Jointe à cette rafale d’éloges et levée de coudes fraternitaires, une série d’exercices pratiques idoines pour se faire chasser de tous les clubs, de toutes les facs et soirées entre soi. Alors foin de la phallosophie, vive la gynosophie ou, mieux, la kleptosophie, la philo des chouraveuses. Toute vraie pensée naît sorcière et malandrine.

On en parle :

PRESSE NATIONALE


« Dans son essai corrosif, le philosophe Alain Guyard dézingue toutes les vieilles barbes (…) Délectable. »
Laurence Garcia, Causette, décembre 2020

AUDIOVISUEL


À 48 minutes 27 secondes, le conseil de lecture d’Arnaud Viviant. « Un grand passeur de philosophie… C’est juste magnifique. »

WEB

« (…) Un manuel de guérilla intellectuelle au ton aussi abrasif que le fond en est sérieux. »
Victorine de Oliveira, philomag.com

PRESSE RÉGIONALE ET ÉTRANGÈRE

« Un livre comme un gros coup de poing dans le pif au monde phallocrate de la philosophie. (…) Guyard est juste, drôle, provocant et intelligent, avec un style toujours porté par l’argot et l’art de la punch line. »
Julien Ségura, La Gazette de Nîmes, 12 novembre 2020

« Vif, gouailleur, chamboule-tout de l’écriture académique, (…). En excellent agitateur, Alain Guyard propose des exercices pratiques d’application pour chacune de ses leçons de philosophie. C’est explosif. »
Claude Maine, Ouest-France, 8/11/20