Romain Villet : Résidence d’écriture à Regnéville-sur-mer

Du 10 au 21 février 2020 puis du 18 au 29 mai 2020, Romain Villet sera en résidence d’écriture dans la Manche grâce à un partenariat entre l’Agence Régionale du Livre et de la Lecture (AR2L) des Hauts de France et Normandie Livre. Durant un mois, il pourra ainsi travailler à la rédaction d’un livre consacré à l’énergie que transmettent les artistes en général et les jazzmen en particulier.

Voici comment il présente ce projet baptisé « Énergies » :

Qui a assisté au concert d’un musicien qui galvanise les foules a le sentiment qu’entre l’artiste survolté et le public s’opère une circulation d’énergie. En quoi consiste-t-elle ? Comment est-elle reçue par le public ? Quels effets produit-elle ? Qu’en disent les artistes et les spectateurs ? En sont-ils les générateurs, les récepteurs ou les transmetteurs ?

On parle parfois de « bêtes de scène » ou de comédiens qui « crèvent l’écran » ou « brûlent les planches ». Dans quelle mesure est-il pertinent de penser que l’intensité de présence que traduisent ces appellations n’est pas l’apanage de ceux dont la performance publique est le mode d’expression ? En suscitant et stimulant l’enthousiasme, en avivant le dynamisme de ceux qui les reçoivent, les œuvres littéraires et plastiques ne délivrent-elles pas, elles aussi, à leur manière, une énergie communicative?

Tant du côté de l’écologie que de celui du développement personnel, le mot d’«énergie», au risque d’être dévoyé, est très à la mode. Qu’est-ce précisément Que cette «énergie» que propagent les artistes ? Est-elle de même nature que celle dont parlent ingénieurs et physiciens ? Ou bien, cette désignation n’est-elle au contraire qu’une métaphore qui justifierait qu’on la nomme plus opportunément « charisme », «charme» ou «rayonnement »?

Cette résidence de création proposera un cadre idéal pour tenter de répondre à ces questions.

D’abord, en favorisant la rencontre et l’émulation entre artistes de diverses disciplines, ensuite, dans la mesure où le jazz occupe une place considérable dans la vie de l’auteur et dans ses livres, cette musique à laquelle Coutances et son festival « Jazz sous les pommiers » est si étroitement liée, apparaît comme une porte d’entrée privilégiée dans ce travail.

Romain Villet transmettra son propre enthousiasme au public, par le biais de différents temps de rencontres, notamment grâce des « conf & concerts ». Il s’agit de performances publiques pendant lesquelles, accompagné de musiciens, l’auteur est à la fois conférencier, lecteur et jazzman, de sorte que la musique et les mots se relaient et se font écho.

La notion d’improvisation sera également au cœur de cette résidence, avec des propositions d’ateliers avec des associations et partenaires locaux, pour s’ouvrir à différents publics.

Marion Messina : entretien pour Metropolis sur Arte

11/02/2020