La maison

Le Dilettante

1. n.  (mot ital.) Personne qui s'adonne à une occupation, à un art en amateur, pour son seul plaisir. Personne qui ne se fie qu'aux impulsions de ses goûts. (Le Petit Larousse).

 

2. Librairie du 6e arrondissement parisien, spécialisée dans la littérature du XXe s., où s'adonner au plaisir de fouiner au milieu de livres d'occasion. - Hist. Fondée en 1976, rue Barrault, au pied de la Butte-aux-Cailles, elle occupa un temps le 9-11 de la rue du Champ-de-l'Alouette dans le 13e, de 2005 à 2014 le19, rue Racine dans le 6e, et est sise depuis fin janvier 2014, 7, place de l'Odéon, toujours dans le 6e.  

 

3. Maison d'édition traditionnelle alternant avec plaisir les rééditions d'auteurs méconnus (Bove, Calet, Forton...) et la découverte de jeunes auteurs talentueux (Gavalda, Page, Ravalec, Rozen...). Publie une douzaine de titres par an. -Hist.Inaugurée en décembre 1984 par l'édition en volume de l'article Grognards & Hussards de Bernard Frank et le premier ouvrage de Éric Holder, Nouvelles du Nord. A commencé par des recueils de nouvelles (genre peu goûté par les grandes maisons), des petites plaquettes à faible tirage (333 ex., 666 ex., etc.).

 

4. Livre au petit format (sauf exception), broché, cousu, ayant pour couverture l'œuvre originale d'un artiste.

 

5. - Sens ant. Cercle d'amis réunis autour de la librairie, partageant des affinités électives, et qui ont donné de leur temps pour que Le Dilettante ait aujourd'hui un site.

 

6. - Fam. "Maison d'esprit et de sentiment. Ils font des tirages sur grand papier, ce qui est le symbole d'un amour du livre assez charmant. Ils sont petits, volontaires, indépendants, têtus, teigneux et spontanés." Anna Rozen in "Les Enfants du Dilettante", Le Nouvel Observateur, 13/19 janvier 2000).

 

7 - Fig. Chat noir assoupi sur un livre ouvert.